Dj Energy Compressor  est l'invité de cette semaine . Il nous parle du métier de Dj
LES CINQ   Dj Energy Compressor est l'invité de cette semaine . Il nous parle du métier de Dj
Le gouvernement beninois suspend les activités culturelles à cause de la propagation du coronavirus.
INTERDICTION   Le gouvernement beninois suspend les activités culturelles à cause de la propagation du coronavirus.
MIK LE CHARMEUR ! Siba Franco Junior et Barasounon seront sur ses prochaines chansons en novembre.
ANNONCE SINGLE   MIK LE CHARMEUR ! Siba Franco Junior et Barasounon seront sur ses prochaines chansons en novembre.
Tous les mercredis nos artistes et acteurs culturels repondents à nos  cinq questions
LES CINQ   Tous les mercredis nos artistes et acteurs culturels repondents à nos cinq questions

Dj Energy Compressor : ‘’… Les DJs au Bénin sont très mal payés et mal traités, pourtant ce n'est pas facile de travailler la nuit dans la fumée et avec tous les risques…’’

Mercredi 20 octobre 2021 à 00:39

Dj Energy Compressor : ‘’… Les DJs au Bénin sont très mal payés et mal traités,  pourtant ce n'est pas facile de travailler la nuit  dans la fumée et avec tous les risques…’’

www.notrezik.net : Bonjour Energy Dj ! Comment êtes-vous arrivé au métier du deejaying ?

Dj Energy Compressor : Bonjour à vous. Merci à toute l’équipe du notrezik.net. Je me nomme Jean René SAIZONOU. Originaire de Porto Novo (la capitale administrative du Bénin), je suis Bénino-gabonais et titulaire d’un BTS en Management des Ressources Humaines. Dans la vie je me débrouille pas mal, je suis promoteur de bar, disc-jockey et revendeur de véhicules d'occasion. À côté, j'ai mon boulot de Disc-jockey et une structure de communication qui s'occupe de la diffusion des morceaux béninois ou d'ailleurs dans les bars et clubs du Bénin.

Je suis arrivé au métier de DJ en 2009 où tout était difficile pour moi parce que j'avais perdu mes parents un peu tôt. Tout juste après mon bac, il fallait joindre les deux bouts car j'étais sans soutien et il fallait que je continue mes études. Dès lors j'ai rencontré un Monsieur qui m'a pris sous ses ailes. Il s'agit de Mr Louis Assogba à qui je transmets toute ma gratitude. Ce Mr m'a initié au métier du son (réglage, installation d'orchestre, etc.), j'étais dès lors un technicien de son équipe. Mais un jour pendant nos sorties j'ai rencontré un DJ et le métier m'a plu. J'ai commencé a côtoyé les bars de Porto Novo où j'ai fait la rencontre de DJ Tov, DJ Région, DJ Joël Côte d'Ivoire. Je regardais faire chacun des DJs jusqu'à un jour Joël Côte d'Ivoire m'a permis de toucher la platine du bar pour la première fois et m'a offert des séances pour mieux connaître le métier. C'est ainsi que en 2010 j'obtiens mon premier contrat au divino bar de Cadjehoun à Cotonou.

www.notrezik.net : Que direz-vous à ceux qui disent que le métier du dj est facile ? Parlez6nous de votre parcours dans ce monde.

Dj Energy Compressor : Pour ceux qui disent que le métier est facile je leurs remettrai une platine et un casque et je vais leur demander de faire bouger une foule pendant juste une heure après on verra si c'est facile ou pas (rire). J'ai eu un grand parcours dans ma carrière de DJ. J'ai parcouru les bars et clubs comme : Divino bar, Tabou, Concerto, Calypso, Seven Night-Club, Le mix club, Le Bellagio, City bar, Magnum, Homeboy et beaucoup de clubs à Lomé comme La Villa et le Carré Lounge bar. J'ai acquis beaucoup en expérience car chaque club avait sa spécialité musicale et la clientèle était bien diversifiée donc il fallait s'adapter à chaque fois.

www.notrezik.net : Comment arrivez-vous à mettre vos clients à l’aise ? Quelle lecture faites-vous de ces DJs qui à longueur d’une soirée dansante ne font que parler au micro ?

Dj Energy Compressor : Je pense qu'il faut d'abord connaître sa clientèle. Chacun a ses goûts on n’aime pas tous le même genre musical et la même musique. Le DJ doit être un visionnaire et doit être à l'écoute de son public afin de satisfaire tout le monde même si c'est difficile ce n’est pas impossible. Ce n'est que ainsi que j'arrive à mettre alaise ma clientèle.

Par rapport aux DJs qui parlent à longueur de soirée je pense que ce n’est pas professionnel il faut laisser la clientèle déguster la musique et les mix que tu fais bien que le micro est indispensable car il permet aussi d'animer et d'accompagner le public quand il le faut. Faire des dédicaces, certains clients adorent ça. Mais exagéré au micro est une mauvaise chose et pas du tout professionnel.

www.notrezik.net : Quels regards portez-vous aujourd’hui sur le mix assisté par ordinateur ? Ceux qui n’utilisent que le Virtual Dj peuvent-ils être appelés Dj ?

Dj Energy Compressor : Aujourd’hui la technologie évolue et on a les mix assisté par ordinateur. A mon humble avis je pense que c'est une bonne chose car ça permet de faire des playlists d'être plus rapide et d'accéder plus facilement aux morceaux que l'on désire jouer. Avant il fallait maîtriser chaque cd et les morceaux que ces CDs contenaient c'était plus difficile. Aujourd'hui les choses sont plus faciles ...

Virtual DJ est comme tout autre logiciel de mix il suffit de bien le maîtriser et de sortir de mix potable. Il n’y a pas un logiciel qui définit qui est DJ ou pas... Même sans logiciel si tu as ta platine et ton disque dur ou ta clé USB et que tu mix bien tu maîtrises le matériel alors on peut t'appeler Disc-jockey...

www.notrezik.net : Avez-vous parfois envie de quitter le deejaying ? Pourquoi ? Le Dj au Benin vit-il parfaitement de sa carrière?

Dj Energy Compressor : Waouuuu ! Vraiment la bonne question. Oui j'ai des fois envie de quitter le deejaying? Je pense que je suis même déjà entrain de quitter. Parce que le Bénin n'offre aucune assurance dans l'avenir dans ce métier si tu dois l'exercer et vraiment en jouir ce serait mieux de quitter le Bénin. Les DJs aux Bénin sont très mal payés et mal traités, pourtant ce n'est pas facile de travailler la nuit dans la fumée et avec tous les risques, de 20h à 6h du matin ou de 22h des fois à 7h. D’autres DJs ont à peine 3 heures de sommeil par jour. Le DJ au Bénin vit mal à moins que tu aies un autre bizness. A peine 0.1 % des DJs sont déclarés au Bénin et détiennent un contrat de travail. Tu fais plus de 10 h de travail pour avoir à la rigueur un contrat de prestation de service. C'est pénible. Aujourd'hui les DJs sont arrêtés enfermés comme si on était des bandits ou des voleurs. Le DJ au Bénin n'a aucune valeur, on espère que ça changera un jour car on est un maillon très important pour la promotion de notre musique qui a du mal à décoller.

Je vous remercie

Ces articles récents pourraient vous intéresser

Sondage

Entre les rappeurs suivants , lequel selon-vous est le meilleur rappeur en langue Fon ?

Nombre de votes : 34

Top Music

1

Sabotage
Gesting BB
73 téléchargements

Pourquoi choisir NotreZik ?

Premier sur les nouveautés musicales et informations béninoises. Nos bannières sont vos supports de publicité.

Ce sont des milliers de visiteurs par jour à la recherche de nouveautés musicales béninoises et d’Afrique.

Nous avons des correspondants dans plusieurs villes. Et bientôt nous couvrirons toute l'Afrique et quelques parties du monde.

Nous faisons voyager à travers le monde entier tout ce que vous nous confier grâce à notre réseau de correspondants.

© Copyright - 2021 - @lightbenin
Visiteurs à ce jour : 7124759 (33 en ligne)
Aucun fichier disponible
-- / --