Dj Energy Compressor  est l'invité de cette semaine . Il nous parle du métier de Dj
LES CINQ   Dj Energy Compressor est l'invité de cette semaine . Il nous parle du métier de Dj
Le gouvernement beninois suspend les activités culturelles à cause de la propagation du coronavirus.
INTERDICTION   Le gouvernement beninois suspend les activités culturelles à cause de la propagation du coronavirus.
MIK LE CHARMEUR ! Siba Franco Junior et Barasounon seront sur ses prochaines chansons en novembre.
ANNONCE SINGLE   MIK LE CHARMEUR ! Siba Franco Junior et Barasounon seront sur ses prochaines chansons en novembre.
Tous les mercredis nos artistes et acteurs culturels repondents à nos  cinq questions
LES CINQ   Tous les mercredis nos artistes et acteurs culturels repondents à nos cinq questions

‘’J’en ai été longtemps victime avec à la clé des tentatives d'actes barbares sur ma personne ou même des pratiques mystiques sur mon enfant.’’

Mercredi 25 août 2021 à 04:21

‘’J’en ai été longtemps victime avec à la clé des tentatives d'actes barbares sur ma personne ou même des pratiques mystiques sur mon enfant.’’

www.notrezik.net : Bonjour Sperodidas. Votre nom est très connu dans le showbiz béninois et sur les médias sociaux. Qui se cache derrière ce nom ?

Sperodidas LePrincipal: Merci ! Je suis Sperodidas Arsène d’ALMEIDA à l’état civil. Mon pseudo est LEPRINCIPAL. Je suis Béninois d'Agoué et de Ouidah. J'ai plusieurs cordes à mon arc parlant de ce que je fais. J'ai eu la chance de toucher à tout presque ce qui fait que je suis opérationnel presque partout dans le secteur de la communication. Journaliste d'investigation, présentateur d'événements VIP ou animateur de spectacles vivants, modérateur, protocole, communicateur, influenceur, acteur du showbiz et de l'événementiel.

www.notrezik.net : Vous êtes l’un des chroniqueurs les plus actifs des médias sociaux. Vous êtes aussi présentateur live et membre de l’Association des Présentateurs Live et Animateurs du Bénin (APLAB). Comment est née cette passion du micro et d’écriture ?

Sperodidas LePrincipal: Il faut dire que je suis un autodidacte endurci (sourire). La passion du micro est venue en 1999-2000 quand je suivais passionnément la radio golfe Fm ou RFI. J'ai écouté beaucoup de ceux que j'appelle affectueusement aujourd'hui aînés, doyens etc… qui ont suscité en moi l'envie d'aller au micro. Alors que je faisais la classe de la 1ere G2 option comptabilité je ne pouvais m'empêcher d'avoir cette attirance pour les lettres ou l'art oratoire. Jean Louis AZÉ, Amobe MEVÉGUÉ, Claudy SIAR, Le petit requin bleu Freddy Shark Junior, Francis ZOSSOU, Steve FACIA, Casimir COCOU, L'émission ‘’Mégaphonie’’ sur la chaine de télévision privée LC2, Quiz Master Dany, Mikaela SAKA, Yves ZOGBO Junior, Inès GAROUE (pour ne citer que ceux-là), voilà donc des noms qui ont influencé mon choix entre les chiffres et le micro. Je rêvais d'être sur scène. C'était devenu une obsession pour moi. Aussi j'ai découvert des cassettes des anciens succès français. Parlant d'artistes des années 80 (nana Mouskouri, JJ Goldman, Francis Cabrel, Charles Aznavour, Rocco etc... dont je répétais seul les mots ou je m'amusais souvent à présenter quand je suis seul dans ma chambre ou face au miroir de mon coiffeur. Je n'avais d'yeux que pour ça. J'utilisais la radio de mon feu père que je transformais en platine DJ pour jouer au one man show à l'instar du petit requin bleu de golfe FM. Il me fallait atterrir dans une radio pour faire mes premiers pas. Mais aucune d'elles n'était prête à m'accueillir parce que ne me connaissant pas. Et je n'avais aucun moindre petit spectacle de quartier, qui allait me permettre de m'exploser. En 2002 j'ai suite à mon forcing animé un spectacle culturel où j'ai gaffé devant 15 personnes. Ange ABENI alias ‘’flic’’ poète commandant de police et présentateur d'événements a été celui qui m'a remis le micro ce jour-là. J'ai essayé de présenter le programme de la semaine culturelle mais mal m'en a pris quand j'ai voulu improviser une introduction. Malheureusement quand je fais face au public je perdais l'inspiration mais quand je lui faisais dos je surprenais. J'ai reçu en guise de mécontentement des jets de pierres, de boîtes de conserves et autres. Une fois à la maison j'ai refusé de continuer et de me consacrer qu'à mes études. Mais l'appel était plus fort. J’ai décidé de suivre le doyen Jean Louis Azé pour ses présentations de la poule aux œufs d'or. Je me suis présenté à lui à la faveur de cet événement qui s'est tenu au quartier Agla. Je lui ai fait part de mon ambition de devenir présentateur/animateur il m'a dit <> j'ai répondu ok. Je me sentais tout confiant et fier d'avoir un mentor. Je suivais donc à mes frais ou parfois je devrais dérober les sous de la vente d'eau à la pompe de ma mère ou encore je prenais discrètement les 500 FCFA de ma grand-mère pour me rendre aux rendez-vous dont je suivais le programme sur l'ortb (la chaine nationale). Pour la petite histoire après avoir parcouru plusieurs localités on était un jour à Allada quand à nouveau et comme à mes habitudes je m'étais rapproché du doyen pour lui signifier ma présence. Il m'a juste regardé et a dit ok puis il m'a royalement ignoré comme les fois précédentes. Je me suis demandé dans quelle galère je me suis mise. Au retour donc d’Allada où je n'ai plus vu le doyen comme à la fin de chacune de ses animations je me suis mis à pleurer sur une terre étrangère j’avais plus de moyen pour rentrer. Je n'avais que 50 FCFA et j'ai mangé de l'arachide cuite avec. J'ai supplié un vendeur d'essence pour pouvoir dormir à côté de son étalage. Ce qui fut fait et c'est cette même personne qui m'a donnée 2000 FCFA pour le transport de Cotonou. En février 2003 j'entreprends des démarches pour intégrer la radio Ado FM. J'ai été tout de suite accepté par le doyen Francis ZOSSOU qui à l'époque était le coordonnateur de 3s Ado. Après plusieurs scènes appréciées de tous, Alors j'ai entendu parler de mon oncle Médéric François GOHOUNGO (petit frère à ma tendre mère) qui était journaliste chroniqueur influent sur golfe FM. Il a connu ma naissance mais m'a perdu de vue depuis mon âge de 4 ans. J'ai donc décidé d'aller faire sa connaissance en Mars 2005 à golfe télévision. Une fois à golfe je l'ai rencontré. Après présentation il m'a lancé ceci <<….non mais mon fils tu as grandi oh lalala >> rapidement on a sympathisé. Je lui ai fait part de mon ardent désir de faire carrière dans l'animation et surtout d'atterrir sur une radio bien écoutée (Radio Star) il a pris son téléphone et a fait le numéro du doyen Casimir Cocou qui était fermé. Alors il me dit ceci << Mon fils, l'animation je ne te conseille pas vraiment. Je sors mon journal Actu Express la semaine prochaine. Je vais t'essayer a la rubrique ‘’Culture & société’’ tu te chargeras de les remplir>> J’ai répondu ok. C'est ainsi que dans le 1er numéro de «Actu Express » j'ai écrit mon premier article société qui parlait d'une découverte macabre que j'ai faite sur la voie de Bidossessi à Calavi. Ainsi j'ai fait 5 années à la presse écrite et 12 années à Ado Fm en qualité de chef de tous les desks, secrétaire de rédaction et rédacteur en chef adjoint puis rédacteur en chef intérimaire pendant 1 an. J'ai quitté Ado Fm pour atterrir sur les podiums SOBEBRA et parcouru le Bénin entier par 2 fois au micro. Pendant ce temps-là mon dossier a été accepté à golfe télévision en ma qualité de journaliste d'enquêtes et d’investigations et responsable de cette entité par la suite. Apres avoir été chargé de communication de la CENA 2011 option attaché de presse du président j'ai mis en veilleuse le journalisme pour me consacrer entièrement à la présentation et l'animation d'événements grand public et VIP à ce jour.

www.notrezik.net : Très beau parcours ! Nous vous connaissons très critique sur les sujets d’ordre culturel. Nous savons que vous faites partie d’une manière ou d’une autre du staff culturel du groupe Empire de M. Ulrich Adjovi, Dites –nous et sans fioritures comment qualifiez –vous le concert de Dadju au Bénin et la présence des chiens renifleurs au concert ? Le groupe Empire doit-il revoir sa copie les prochaines fois ? Des conseils à donner au staff organisationnel ?

Sperodidas LePrincipal: le concert Dadju était une belle expérience de plus qui a nécessité de gros moyens sur le plan financier et logistique et pour qui connait Ulrich ADJOVI (CEO du groupe Empire) et son staff il ne lésinent pas sur les moyens pour avoir le bon résultat. Tant sur le dynamisme du personnel, sur le beau et sur les bons choix.

Pour ce qui concerne les chiens renifleurs c'est un choix du staff de l'artiste Dadju certainement pour sa propre sécurité. Vous n'êtes pas sans savoir que non seulement nous traversons une période de la covid et que chacun cherche par tous les moyens pour se protéger. C'est la raison de la présence des chiens et surtout pour d'autres raisons sécuritaires également. Mais il a été prévu deux loges avec deux entrées. Une pour nos artistes et une 2eme pour l'artiste DADJU. Mais un manager d'artiste se trouvait là où il ne devrait pas être c'est à dire dans l'allée de l'artiste et malgré les sommations des bodyboards il s'y est entêté. Alors les chiens muselés tenus en laisse ont bondi pour lui rappeler sa place. Je pense justement et objectivement que ce manageur ne s'y est pas pris et a versé dans la calomnie sur la personne d’Ulrich ADJOVI. Après plusieurs enquêtes il est clair que le manager n'a rien eu et qu’il voulait attirer attention sur sa personne. C'est carrément de la plaisanterie qui pourra lui coûter chère les jours à venir.

www.notrezik.net : Quels regards portez-vous sur le showbiz au Bénin ? Pourra-t‘on toute suite conclure que tout va bien ? Si non, qu’est- ce qu’il faut apporter à notre showbiz afin qu’il soit plus professionnel et exportable ?

Sperodidas LePrincipal: le showbiz béninois ces dix dernières années a pris une dimension exceptionnelle contrairement aux années antérieures. Aujourd'hui les artistes et notamment la jeune génération qui s'investit davantage dans l'afrobeat à l'instar des artistes nigérians et de la sous-région, je crois qu'ils font fort et attirent les regards sur le Bénin positivement. L'exemple de Fanicko, Vano Togbê et bien d'autres (pour ne citer que ceux-là). Ils subsistent toujours des brebis galeuses. Mais step by step on en viendra à bout.

A mon avis, il faut de grosses structures de prod au Bénin pour dénicher et accompagner les vrais talents. Il y en a à foison. Le groupe Empire, Blue Diamond, la Centrale et bien d'autres le font déjà mais il en faut de plus. Aussi nos artistes doivent s'essayer au live pour ressortir tout leur potentiel. S'attacher les services d'une direction artistique et investir dans la communication.

www.notrezik.net : Que pensez-vous de celles et ceux qui disent que lorsque vous ne parlez pas le même langage avec un artiste vous le blâmer par votre chronique et dès que tout va bien, vous revenez via les mêmes canaux pour les magnifier, pour encenser ?

Sperodidas LePrincipal: (sourire) ! Dans le milieu du showbiz les gens parlent trop ils médisent et sont adeptes de la calomnie. Nous sommes habitués. Des gens disent ce qu'ils ne savent pas vraiment. Ils façonnent une personnalité qu'ils te collent quand ils décident de te nuire. J’en ai été longtemps victime avec à la clé des tentatives d'actes barbares sur ma personne ou même des pratiques mystiques sur mon enfant. Mais ils n'ont pas pu ils savent que je parais seul mais je ne suis pas seul spirituellement je suis oint de l'Esprit Saint et Divin. J'ai décidé d'aller en guerre contre ceux qui chantent visiblement faux et ne cherchent pas à faire un peu d'effort pour se corriger. Je reçois énormément d'appels pour que j'écrive contre A ou B mais je décline toute offre allant dans ce sens et qui ne colle pas avec ma conviction. Je ne cherche à détruire personne mais je veux à ma manière contribuer à l'essor de la musique béninoise. Beaucoup ont apprécié ma manière de faire. Il y a également beaucoup d'hypocrisie que je décèle facilement et ceux qui sont sincères également dans les éloges à mon endroit. Mais je ne me prends jamais la tête pour qui me connait. Les gens m'ont fait la guerre ils m'ont même éloigné des scènes j'en ai longtemps souffert ma petite famille aussi. On me fermait des portes et rayait mon nom dans les choses importantes. Je connais très bien les auteurs et je le dirai au moment venu. Ils savent que je n’ai pas ma langue en poche. Ils sont presque tout le temps avec moi. Ils savent que j'ai le potentiel, j'ai le don du micro, la bonne diction et de l'assurance mais ils m'ont fait mal très mal.


Nous vous remercions !

Ces articles récents pourraient vous intéresser

Sondage

Entre les rappeurs suivants , lequel selon-vous est le meilleur rappeur en langue Fon ?

Nombre de votes : 34

Top Music

1

Sabotage
Gesting BB
73 téléchargements

Pourquoi choisir NotreZik ?

Premier sur les nouveautés musicales et informations béninoises. Nos bannières sont vos supports de publicité.

Ce sont des milliers de visiteurs par jour à la recherche de nouveautés musicales béninoises et d’Afrique.

Nous avons des correspondants dans plusieurs villes. Et bientôt nous couvrirons toute l'Afrique et quelques parties du monde.

Nous faisons voyager à travers le monde entier tout ce que vous nous confier grâce à notre réseau de correspondants.

© Copyright - 2021 - @lightbenin
Visiteurs à ce jour : 7124765 (11 en ligne)
Aucun fichier disponible
-- / --